31 décembre 2007

Compossible et incompossible

Le matin papa se lavait la figure au savon. Après s’être savonné il se rinçait la figure en la baignant abondamment dans ses mains, mais malgré toute cette eau il restait toujours un peu de savon dans ses sourcils, et aussi dans les plis du visage. Alors il passait la serviette sur son visage malgré le savon demeuré dans les plis, mais après le passage de la serviette il y avait toujours ces plis, qui ne partent pas au lavage.Assise sur ses genoux je tirais sur la peau de sa figure pour la déplisser.A maman je... [Lire la suite]
Posté par aglagla à 13:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 novembre 2007

Duplicata

  C’était en 2003. Il me fallait absolument mon diplôme de maîtrise et impossible de mettre la main dessus; si encore j'avais été sûre qu'il était quelque part. Trouver un papier dans un appartement où s'accumulent des papiers depuis des années, et où on a apporté avec soi des cartons remplis de papiers accumulés les années précédentes est une entreprise désespérante. Tu peux toujours ouvrir un autre carton, fouiller un autre dossier, feuilleter tes livres pour voir ce que tu as glissé dedans, c'est sans fin. En fouillant... [Lire la suite]
Posté par aglagla à 14:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
30 juin 2007

Eternel retour

On part et quand on revient il n’y a plus personne. On regarde les manèges, on voudrait tous les essayer, mais quand on se retourne les parents sont partis alors on n’a plus envie de monter sur aucun manège. Malgré les remontrances on court toujours devant sur le chemin, les autres n’arrivent plus à suivre. Il faudrait quand même les attendre. Ils en mettent un temps, ils ont pris un sacré retard ! Ils ont pris un autre chemin! On court maintenant dans l’autre sens pour les rattraper, on n’espère même plus les... [Lire la suite]
Posté par aglagla à 19:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 mai 2007

Dormance

Il y a un peuplier au bord de la route. Quand la nuit est tombée et qu’il fait noir il est encore là. Si je me retourne et si je ne le regarde pas, il est encore là. Si je ne savais pas qu’il existe il serait quand même là. La nuit change la couleur du peuplier, mais le peuplier ne change pas, du tout. Qui sait. On ne peut pas vérifier parce qu’il faudrait faire le jour pour voir si dans la nuit il est resté pareil à ce qu’il était le jour. Je me suis souvent demandé si la lumière s’éteint dans le frigidaire quand je... [Lire la suite]
Posté par aglagla à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]